24/11/2010

Moresnet - la gare de Moresnet - vues de 1910 et 1936

Cette petite station était édifiée pratiquement sous l'imposant viaduc du même nom, construit quant à lui durant la guerre 14-18 par l'occupant. Elle était le point de départ d'une bifurcation pour ne pas dire une «trifurcation», soit: la double voie vers Plombières, la ligne 39B vers La Calamine, et au centre de ces deux liaisons, un raccordement.

Celui-ci fut implanté, dès 1889, à la demande de monsieur Armand SUERMONDT.

Ce personnage était patron d'une carrière qui se situait non loin du futur viaduc...

Cette carrière cessa probablement toute activité au plus tard en 1929, car c'est cette année-là que le négociant en produits de toutes sortes KLINKENBERG reprend le raccordement à son nom.

Il l'utilisera jusqu'en 1939.

Un autre raccordement situé sur la ligne 39B vers La Calamine, desservait le moulin SCHYNS, et se terminait dans un hangar.

Il existait déjà en 1925 mais se trouva en «chômage longue durée», lors de l'abandon des lignes 39 et 39B le 18 mai 1952.

Gare de Moresnet, ......à remarquer que le Viaduc n'est pas encore là... En gare même, l'une des deux voies de la cour à marchandises était utilisée par la société ROPET, encore dénommée CERAMIQUES DE L'EST.

Nous ne pouvons malheureusement préciser sa période d'existence.

Vers 1946-47, la petite gare connaît un regain d'activité peu banal suscité par la guerre; un certain Monsieur MAYER rachète à l'armée américaine des dizaines de Jeeps, inutilisées, et bien souvent mal en point.

Après un reconditionnement complet, elles sont chargées sur wagons plats, et expédiées. Le chargement des Jeeps, transversalement par rapport à la voie, constitue l'originalité de ce transport!

D'autre part, en mai 1946, l'armée signale par voie de presse la vente prochaine de 1500 WILLYS. En état de marche au prix unitaire de 49.000 francs, et qui pourrait faire l'objet d'une remise de 15 à 20%.

Un dernier raccordement attisera l'activité marchandises de Moresnet.

Celui-ci, situé à mi-distance de Plombières desservait la carrière et le four à chaux de Monsieur BROCK.

Il ne survécut pas à la «drôle de guerre»...

Le bâtiment des recettes subira la pioche en 1958.

Aujourd'hui, la nature a repris ses droits, et seul un déboisage intensif de la zone permettrait de retrouver quelques traces du site

cadre-jpg.jpg

 

 

1-4 la gare de Moresnet vues de 1910 et 1936.jpg

Moresnet - la gare

1 Gare 3.jpg

23:20 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, gare |  Facebook |

Moresnet - le viaduc longueur 1300 mètres et hauteur 68 mètres

2 Viaduc le grand-train à vapeur-daté de 1926.jpg

23:14 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, viaduc |  Facebook |

Moresnet - le viaduc

3 Viaduc.jpg

23:12 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, viaduc |  Facebook |

Moresnet - le long et haut viaduc

4 Viaduc à Moresnet.jpg

23:10 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, viaduc |  Facebook |

Moresnet - le pont - le carrefour - la ferme d'alsenberg

6 Pont carrefour - ferme d'Alsenberg et le pont.jpg

23:07 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, pont, ferme |  Facebook |

Moresnet - le pont sur la gueule et le grand viaduc

5 Pont sur la Gueule et grand viaduc.jpg

Moresnet - la vallée de la gueule et le pont-viaduc du chemin de fer

7 Vallée de la Gueule et le pont- viaduc du chemin de fer et village.jpg

Moresnet - une rivière - la gueule

La Gueule à son confluent avec la Meuse, à Voulwames près de Meerssen Débit moyen 1,5 m³.s-1 mesurés à Plombières Surface du bassin 121 km² Régime pluvial océanique Se jette dans Meuse Bassin collecteur Meuse Pays Belgique et Pays-Bas Cours d'eau - hydrologie La Gueule (Du latin Gulia,Geul en néerlandais) est une rivière de Belgique et des Pays-Bas, affluent de la rive droite de la Meuse, qui coule dans la province de Liège, et du Limbourg néerlandais. Elle a son confluent avec la Meuse dans la commune néerlandaise de Meerssen.
 Débit  Le débit moyen de la rivière mesuré à Sippenaeken, commune de Plombières, entre 1997 et 2003 est de 1,5 m³ par seconde.
 Durant la même période on a enregistré : * Un maximum moyen de 1,64 m³ en 1998,1999 et 2002.
 * Un minimum moyen de 0,94 en 1997.   

Bassin versant de la Meuse

cadre-jpg.jpg

 

 

La gueule rivière.jpg

00:02 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, riviere |  Facebook |

23/11/2010

Moresnet - le nouveau viaduc

8 Viaduct_van_Moresnet3.jpg

23:10 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, viaduc |  Facebook |

Moresnet - le nouveau viaduc

9 Viaduc nouveau.jpg

23:08 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, viaduc |  Facebook |

Moresnet - le nouveau viaduc destiné au chemin de fer

10 Viaduc nouveau 1.jpg

23:06 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, viaduc |  Facebook |

Moresnet - carte postale ancienne - le grand viaduc -

11-2 Carte postale ancienne Salut de Moresnet Grand Viaduc.jpg

23:03 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, viaduc |  Facebook |

22/11/2010

Moresnet - l'entrée du calvaire - vue datée de 1934 -

11 Calvaire entrée daté de 1934.jpg

22:31 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : moresnet, calvaire |  Facebook |

Moresnet - la septième station du calvaire

12 Calvaire détail VIIème station.jpg

22:27 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, calvaire |  Facebook |

Moresnet - les quatorze stations du calvaire

13 Calvaire les 14 stations.jpg

22:25 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, calvaire |  Facebook |

Moresnet - le panorama du calvaire

14 Calvaire panorama.jpg

Moresnet - carte postale ancienne - le calvaire -

15 Carte postale ancienne Salut de Moresnet belge le calvaire.jpg

Moresnet - carte postale ancienne - le calvaire -

16 Carte postale ancienne Salut de Moresnet le calvaire.jpg

21/11/2010

Moresnet - le château de beusdael

Beusdael, une affaire de familles épiscopales

FAMILLE D'ORIGINE  Les van Eys de Beusdael

ÉDIFICATION  XII-XIIIe siècles; XVIe et XVIIe siècles; 1882

STYLE  Traditionnel, ajouts éclectiques

ARCHITECTE  Emile Janlet en 1882

OCCUPANTS ACTUELS  Anonymes

AFFECTATION  Résidence privée

PROTECTION  Bien classé le 29 mars 1976

Dépendant du Ban de Montzen, sur Sippenaeken, Beusdael retrouve vie.

Classé depuis le 29 mars 1976, le château de Beusdael est une des plus fières bâtisses des Cantons de l’Est. Le château demeure parfaitement isolé. Il regarde vers la Hollande proche de quelques centaines de mètres. La vue lui sert de parc, à défaut d’autre chose.

Haute tour d’observation 

Beusdael s’est développé à partir de son remarquable donjon de six niveaux datant du XIIe ou du XIIIe siècle. Du haut de ses 28 mètres, il est totalement couvert de moellons de grès et possède encore des traces de bretèches et de consoles pour les latrines. Les angles supérieurs sont animés de quatre petites échauguettes dont une servait de cachot, bien plus agréable que celui de Morialmé, enterré sous la cour d’honneur. Chacune est sommée d’une couverture bulbeuse à six pans. Elles créent un lien avec la partie centrale de la toiture octogonale piquée de belles lucarnes à épis et poursuivie par un tambour terminé par un bulbe, lui aussi à pans coupés. Les cinq bulbes sont terminés par des girouettes aux armes de Gérard Colyn et d’Alexandrine d’Efferen, seigneurs du lieu entre 1606 et 1643 par héritage d’Eva van Eys.

cadre-jpg.jpg

 

 

22 Château de Beusdael-Sippenaeken.jpg

23:02 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château de beusdael

Maison seigneuriale

La maison du seigneur est venue s’appuyer contre le donjon. Sa massivité évoque l’élévation de la commanderie teutonique de Fouron. Construite par Gérard van Eys de Beusdael et Anne d’Ellerborn, elle date du XVIe siècle et forme le L mentionné plus haut. Sous une toiture d’ardoises en bâtière et à coyaux posée sur des consoles en bois et animée de nombreuses lucarnes, s’élèvent deux niveaux d’habitation. Leurs façades sont en briques et calcaire. Un haut soubassement de moellons chanfreinés percé d’arquebusières isole la résidence d’une agression. La façade sud se termine par une seconde tour de six niveaux, y compris le soubassement. Elle remonte au XVIIe siècle et présente un couvrement de briques et de calcaire sur une base de grès. Les angles sont harpés sur la totalité de la hauteur. Le dernier niveau offre de beaux occuli ovales. Et le tout est clos par une autre magnifique toiture à bulbe, octogonale, digne de Chimay.

cadre-jpg.jpg

 

 

22 A beusdael 10.jpg

22:57 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château de beusdael

Familles de princes-évêques

Devenus barons, les Colyn laissèrent le domaine en 1757 à leur parent, le comte François-Constantin de Hoensbroeck qui fit relief du bien le 18 janvier 1760. Devenu prince-évêque de Liège, le prélat offrit le castel à son neveu, le comte Pierre de Méan-Beaurieux, de Saive, fils de sa sœur Anne et de François-Antoine. Il eut deux filles d’avec la comtesse Wrbna, rencontrée à Vienne à cause des événements. La première, Constance, épousa le baron de Stockem, mais n’eut point d’enfant. À la mort de Constance, Françoise-Aloïse, née en 1792 et épouse du baron Constantin de Copis vicomte de Bavay depuis 1810, devint propriétaire. Leur fille Marie-Thérèse reprit Beusdael avec son mari le comte Théodore d’Oultremont, né en 1815 et à elle marié en 1837. Leur fils Florent fit améliorer le château à partir de 1882 par E. Janlet. Il construisit le grand escalier de la cour d’honneur et surtout la belle chapelle.

cadre-jpg.jpg

 

 

22 B beusdael 11.jpg

22:54 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château de beusdael

Épouse embaumée

Sous son neveu, Joseph, époux de la comtesse Isabelle de Geloes , Beusdael fut vendu pour la première fois en 1921 au sieur Huyzer. Désolé de la perte de sa première épouse, Odette Wéry, il la fit embaumer et placer dans un cercueil au couvercle de verre posé près de la chapelle. Huyzer épousa ensuite Joséphine, comtesse de Marchant et d’Ansembourg puis fut contraint de vendre en 1934 à Victor Voos, de Verviers. En 1949, avec 39 hectares, Beusdael passa à M. Vanderheyden. En 1951, ce dernier céda le château à l’asbl « Colonies scolaires catholiques liégeoises ». Ensuite, les fort beaux communs furent séparés du château et vendus à part. On y trouve un bureau d’architectes. Le château a de nouveau changé de mains en 2001

cadre-jpg.jpg

 

 

22 C beusdael 12.jpg

22:50 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château de bempt

APPELLATION Château de Bempt

LOCALITÉ 4850 Moresnet (Plombières)

FAMILLE D'ORIGINE Michel Heyendal

ÉDIFICATION XVIIe siècle

STYLE Classique

ARCHITECTE 

OCCUPANTS ACTUELS La famille Bouillon

AFFECTATION Résidence privée

PROTECTION Bien classé

cadre-jpg.jpg

 

 

23 Château de Bempt.jpg

22:43 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château de bempt

Un château abrité par le village. Dans la vallée de la Gueule, jolie rivière qui coule lentement pour aller se jeter dans la Meuse à Eysden (Hollande), les sites paysagers se bousculent comme les châteaux, grands et petits. À Moresnet, le cours d’eau passe sous l’immense viaduc de chemin de fer construit entre 1914 et 1918 par des prisonniers russes à la botte des Allemands. Nous sommes dans l’ancien duché de Limbourg et précisément sur le ban de Montzen. Le village de Moresnet est à un jet de pierre de la demeure qui nous occupe et, si on n’y prend garde, le château vous échappe car il est bien à l’abri dans sa coquille, protégé par les corps de ferme qui l’enserre comme une perle. Et c’en est une, enrobée de charme et de douceur de vivre. Bempt voudrait dire « pré humide ».

cadre-jpg.jpg

 

 

23 A Château de Bempt 1.jpg

22:40 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château de bempt

Ferme du censier

On accède à la basse-cour du château de deux côtés, par un chemin qui file est-ouest en longeant le logis de la ferme dit aussi « du censier ». Deux grilles barrent l’accès. Les deux cours pavées sont reliées par un pont dormant d’une seule arche. Le château proprement dit est totalement ceinturé d’eau. Une autre grille s’étire sur toute la longueur de la cour; elle sert de garde-corps. Construit en moellons de calcaire mêlés de quelques moellons de grès pour les dépendances et posé sur un épais entablement, le château s’élève sur deux niveaux, en U. Les ailes de retour en équerre ne comptent qu’une seule travée vers la cour et sont aveugles vers le sud. Les baies à petit-bois du XVIIIe siècle sont d’égales hauteurs et encadrées de linteaux droits à clé. Le corps de logis se limite à un quadrilatère de cinq travées. On y remarque la porte d’entrée insérée dans des linteaux moulurés; elle est précédée par quatre marches ou degrés.

Installé sur un îlot comme Libermé, le château de Bempt présente une harmonie évidente grâce à l’emploi exclusif des moellons de calcaire.

cadre-jpg.jpg

 

 

23 B bempt 110.jpg

22:36 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château de bempt

Petites tours carrées

Le lien entre le volume principal et les ailes est assuré par une paire de petites tours carrées légèrement exhaussées et terminées par deux toitures à bulbe dissemblables, décorées de belles girouettes. La toiture du logis est ornée de deux lucarnes; elle est en bâtière, comme celles des dépendances. Le flanc est compte quatre travées; l’une d’elles est occupée par un appentis montant sur un étage et demi, tandis que la dernière semble s’appuyer sur un contrefort. La façade nord est ouverte par huit travées. Celle du centre répond à sa soeur de la façade sud et ouvre par une porte-fenêtre vers un pont d’une seule arche qui mène vers le jardin en terrasse. La façade ouest est assortie d’une latrine posée sur de belles et puissantes consoles. Trois ailes de bâtiments annexes (écuries, garage à voitures et ferme du censier) édifiés sur deux niveaux percés de baies étroites, complètent un décor très homogène. La cour d’accès est d’une grâce infinie. Bordée par une aile de dépendances et de ferme, le château entouré d’eau est accessible par un pont dormant.

cadre-jpg.jpg

 

 

23 C bempt 310.jpg

22:30 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château de bempt

Plus vendu depuis 1715

L’histoire de cette belle demeure, anciennement chaulée en blanc comme le montre une carte postale publiée par Bounam, est contée par Poswick. L’auteur débute son propos au XVIIe siècle quand Bemps ou Bennelt appartenait à Michel Heyendal. Trois générations de Heyendal se suivirent jusqu’à ce que la ruine causée par un beau-père alcoolique n’entraîne cette famille de notables dans l’obligation de vendre. Un certain Nicolas de Hodiamont, seigneur de Néau, en profita à une date inconnue mais il était propriétaire en 1715. Depuis lors, le château n’a plus été vendu. Il est passé par les femmes et par héritages aux Résimont puis aux barons van Voorst tot Voorst. De là, il passa aux Glibert puisaux Bouillon.

On ne visite pas. 

cadre-jpg.jpg

 

 

23 D bempt 410.jpg

22:25 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château d'eulenbourg

FAMILLE D'ORIGINE Victor David

ÉDIFICATION De 1878 à 1901

STYLE Éclectique, à dominante néo-gothique

ARCHITECTE Victor David

OCCUPANTS ACTUELS Famille Heusch

AFFECTATION Résidence privée

PROTECTION Bien non classé

cadre-jpg.jpg

 

 

18 eulenbourg 12.jpg

 

22:18 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |

Moresnet - le château d'eulenbourg

Comme un repère de grands-ducs, Eulenburg attend la nuit.

Son nom se réfère à la maison des hiboux car les vieux plans cadastraux évoquent pour ce site accidenté la « Eulenfelztburg », soit la forêt des hiboux. Posé sur une colline dominant la petite rivière dénommée le Leverbach, qui se jette dans la Gueule, le château fait face au viaduc de Moresnet. Un des propriétaires, Gerhart Heusch, nous disait que « la demeure avait été érigée par son arrière-grand-père, Victor David. C’est lui qui a dessiné le château; il fut son propre architecte et il s’est fourni en moellons de grès dans son territoire privé. Il possédait en effet une carrière en cet endroit. La carrière se trouve toujours dans le parc qui s’étend sur sept hectares, mais elle n’est plus exploitée ».

cadre-jpg.jpg

 

 

18 A eulenbourg 11.jpg

22:13 Publié dans Moresnet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moresnet, chateau |  Facebook |